Les eaux de fracturation du gaz de schiste arrivent à Huntingdon

Le traitement des eaux de fracturation du gaz de schiste est débuté à Huntingdon et l’eau pollué provenait de la région de Saint-Hyacinthe, à près de deux heures de route d’Huntingdon. 

Dans un souci de transparence Monsieur Gendron n’a pas hésité à afficher aussi un vidéo démontrant le déversement des eaux de fracturation à Huntingdon.  Voici le lien pour le visualier sur Youtube.

Présentement c’est à titre expérimental que l’opération a lieu.  Mais il faut s’interroger sur le bienfondé de cette entreprise à part sûrement l’argent$ que la ville d’Huntingdon va se mettre dans les poches.  Est-ce que ça va vraiment faire diminuer le fardeau des citoyens d’Huntingdon dans leur prochain compte de taxes ou donner des idées de grandeurs au Maire Gendron.

Une chose est certaine, si le projet du traitement d’eaux de fracturation du gaz de schiste continue à Huntingdon, il n’est pas question de laisser le Conseil de Godmanchester accepter d’emblée de miner notre beau canton pour assouvir une compagnie d’extraction du gaz de schiste vu qu’ici nous avons sûrement les terres pour le faire… 

Publicités

11 responses to this post.

  1. Posted by France Lemieux on 16 novembre 2011 at 08:29

    On a pas assez des boues d’épuration épandues sur les terres agricoles…on rajoute l’eau de fracturation des gaz de shiste. Et quand le bassin de décantation sera plein…on va épandre  »ça » aussi pour fertiliser les terres ?
    Shit et shiste…accord parfait pour nos os. Lire:(se polluer à l’os).
    France Lemieux

    Réponse

  2. Posted by François Belpaire on 16 novembre 2011 at 14:17

    Et alors on va produire de belles boues à épandre sur nos terres, et on ne connaît même pas la liste des contaminants qui s’y trouvent…
    À votre bonne santé!

    Réponse

  3. Posted by France Lemieux on 18 novembre 2011 at 18:51

    En réponse à la question suivante:

    Nouvelle du Haut Saint-Laurent… les eaux de fracturation épurées à l’usine de filtration d’Huntingdon. Ces boues seront-elles conformes pour épandages sur les terres agricoles?

    Pour être épandues, ces boues devront démontrer leur conformité aux critères prévus par le Guide sur la valorisation des matières. D’autres analyses pourraient être demandées en fonction de contaminants présents dans les eaux de fracturation. Il faut également mettre les choses en perspective. Les eaux de fracturation traitées par Huntingdon avaient déjà décanté dans un bassin pendant près d’un an et représentent 5% du débit traité pour une période de 12 jours alors que les étangs peuvent accumuler des boues sur plusieurs années. Ainsi, c’est donc l’équivalent d’environ 0,6 jours de traitement, et sur une période de 4 ans par exemple, cela représente 0,04 % de boues potentielles.

    Bonne journée.

    Stéfanos Bitzakidis agr., DGE
    Chef d’équipe agricole
    Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
    Direction régionale de l’analyse et de l’expertise de l’Estrie et de la Montérégie
    Service agricole, hydrique, municipal et naturel

    Réponse

  4. Voici un document en PDF où j’ai regroupé tous les messages facebook du maire Stéphane Gendron d’Huntingdon suite à l’annonce de la nouvelle qu’Huntingdon servirait de cobaye pour le traitement des eaux de fracturation provenant des opérations d’extraction des gaz de schiste au Québec.

    Réponse

  5. Merci à M. Belpaire de m’avoir refilé ce lien:

    http://soufflecourt.org/Patrimoine/2011/12/le-traitement-des-eaux-de-fracturation-un-dossier-majeur-au-quebec/

    où l’on peut lire l’opinion de Daniel Green, un expert au Québec pour la protection de l’environnement qui dit clairement que la Ville d’Huntingdon n’a pas les capacités pour bien traiter les eaux de fracturation provenant d’extraction des gaz de schiste au Québec.

    Et que dire ce matin, lorsque j’entendais à la radio qu’un camion remorque avait eu un accident sur l’autoroute 15 près de Mirabel et qu’ils contenaient des matières dangereuses. J’ai simplement pensé qu’un jour ça va arriver dans notre belle région qu’un camion-citerne contenant l’eau polluée se déversera dans un fossé suite à un accident… est-ce que vraiment les gens de l’Environnement sont prêt pour cela???

    Réponse

  6. Venez donner votre point de vue au Maire Gendron sur son projet d’épuration des eaux de fracturation.

    ——————-
    If you would like to express your opinion about Huntingdon, QC accepting
    used water in their treatment plant from Shale Gas Exploitation please come to a meeting
    Thursday, Jan 19
    at 7:30pm
    In the Alfred-Langevin Room, 10 rue King à Huntingdon

    Si vous souhaitez exprimer votre opinion sur le sujet des eaux
    d’exploitation du gaz de schiste traitées à l’usine d’épuration de
    Huntingdon,
    Jeudi le 19 janvier 2012
    À 19h 30
    À la Salle Alfred-Langevin, 10 rue King, Huntingdon

    Réponse

  7. Posted by Laura Seguin on 7 février 2012 at 12:53

    Bonjour,
    J’aimerais avoir plus de renseignements su la situation à Huntingdon. Je fais actuellement une thèse en France qui porte sur la mobilisation des citoyens dans des enjeux environnementaux, et notamment liés à l’eau. Si quelqu’un connaissant bien la situation à Huntingdon souhaite m’aider dans ma recherche, je serais très intéressée pour échanger par mail ou par téléphone.

    Par avance merci,

    Laura Seguin.

    Réponse

    • Posted by France Lemieux on 22 février 2012 at 00:12

      Bonsoir Laura. Je m’intéresse à l’eau de notre région…je ne sais pas si je connais bien la situation à Huntingdon…M.Le maire en doute, mais avec un comité…formé le 23 janvier dernier… ensemble on essaie d’y voir clair.
      Est-ce que quelqu’un a communiqué avec vous? Sinon, il me ferait plaisir de partager avec vous mes quelques informations sur le sujet…par mail…ça m’ irait. Demain 2e rencontre du Comité de vigilance du Suroît et jeudi matin démonstration Dém’EAu…sur les nappes phréatiques à un groupe de jeunes adultes.
      Si je peux contribuer,
      France Lemieux
      Godmanchester Qc.

      Réponse

  8. Posted by Manon Collard on 22 février 2012 at 12:03

    Justement France, j’attendais ton retour de voyage car tu es l’experte pour moi, de tout ce qui concerne l’eau ! 🙂 Merci de ta présence.

    Réponse

  9. Posted by Jonathan Langlois on 30 octobre 2013 at 18:03

    Une recherche mené aux États-Unis démontre que les eaux de fracturations ne peuvent pas être nettoyé complètement par une station d’épuration ordinaire. La plupart des stations d’épuration sont incapable d’éliminer les nombreux éléments toxique présent, incluant des éléments radioactifs qui remontent à la surface à la suite de la fracturation (et qui demandent donc une attention particulière).

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :